homme_preparant_de_la_viande_sur_un_billot_de_boucher

Le billot de boucher : la qualité professionnelle à votre service

Le billot de boucher est un instrument de cuisine classé parmi les meubles de métiers. Il est encore appelé billot de cuisine ou « louchebem », hérité d’un vieil argot parisien. Il se caractérise notamment par sa robustesse et son esthétisme, mais également par son caractère fonctionnel qui garantit un service de qualité professionnelle.

Les matières utilisées pour fabriquer le billot de boucher

Traditionnellement, les billots de boucher sont fabriqués en bois. Il existe tout de même des finitions en d’autres matières et notamment en inox. La base du procédé de fabrication reste tout de même d’assembler du bois de charme et du hêtre. Certains fabricants utilisent cependant exclusivement l’une des deux essences.

L’emploi du hêtre garantit une amélioration notable de la qualité de la viande en protégeant le meuble de l’humidité. Les professionnels affectionnent particulièrement. Les fabricants préfèrent le renforcer avec du charme étant donné son peu de densité et sa grande souplesse. Ce qui conduit les billots exclusivement traités à l’essence de hêtre à avoir une courte durée de vie, car ils s’abîment facilement.

L’espérance de vie du billot de cuisine est significativement améliorée par le charme. La densité et la solidité de ce bois alimentaire résistent également à l’humidité. Pour garantir aux bouchers des services de qualité professionnelle. Les fabricants renforcent les billots avec des ceintures en équerre.

Différents types de plots de boucher pour plus de durabilité

Encore appelé « étal de boucher », « plot de boucher » ou « souk », cet instrument se décline de deux manières : le type réversible et le type non réversible. Ils sont très similaires et comportent de nombreux avantages pour les professionnels du métier de la viande. Les billots réversibles sont très durables grâce à l’épaisseur et à la résistance de leur bois de bout.

Ils résistent par ailleurs aux changements de température et leur caractère réversible permet au boucher de travailler des deux côtés. La ceinture sur ce type d’instrument entoure généralement le bois de charme afin de préserver le bois de bout et de garantir davantage de résistance.

En ce qui concerne les plots non réversibles, les équerres qui le renforcent sont non apparentes, ceci pour lui procurer un charme de meuble industriel. Le côté esthétique est également souligné avec la ceinture disposée en avant et en arrière du bois de charme. Les professionnels affectionnent particulièrement cet esthétisme. En fonction de la fréquence à laquelle on s’en sert et s’il est parfaitement entretenu, un billot de cuisine peut durer une décennie entière.

Un coût avantageux qui nécessite un entretien pointu

Le coût d’un billot de cuisine dépend généralement de son ancienneté et de son état. Les modèles datant d’avant 1950 coûtent plusieurs centaines d’euros lorsqu’ils sont bien conservés. Cependant, le prix des modèles actuels gravite généralement autour d’une centaine d’euros avec toutes les garanties d’une qualité de service professionnelle.

Pour prolonger durablement l’utilisation d’un billot de boucher, un accent particulier doit être mis sur l’entretien. Il s’agit par exemple de le racler plutôt que de le mouiller pour conserver l’essence du bois. Il faut également le vernir et éviter les sources de chaleur. Cela contribue en effet à conserver la colle et à éviter que le bois ne se dilate.

En plus de tous les avantages cités, les différentes épaisseurs du billot de boucher lui confèrent la qualité professionnelle pour exceller dans les métiers de la viande.